Carnet de route de la mobilité électrique

Le passage de l'énergie fossile à l'électricité implique des changements en profondeur dans le trafic routier. Pour pouvoir relever ensemble les défis qui en résultent dans les secteurs de l'énergie et de la mobilité, l'Académie suisse de la mobilité a constitué au sein du Forum suisse de la mobilité électrique une commission qui réunit des organisations jouant un rôle prépondérant sur le marché suisse de la mobilité électrique.

Le Carnet de route décrit la voie de la Suisse vers la mobilité électrique: engagement politique clair et net en faveur de la mobilité électrique, mise en place d'une infrastructure de recharge au niveau national et visualisation uniforme des infrastructures électriques correspondantes. D'autres mesures seront encore nécessaires dont on trouve la liste dans le Carnet de route. Il s'agit notamment des mesures qui doivent être prises immédiatement par les acteurs publics et privés pour accélérer la commercialisation.

Le carnet route était présenté au public lors du 3e Congrès du Forum suisse de la mobilité électrique. Les travaux de la commission étaient dirigés par une présidente désignéé par l'Académie de la mobilité d'entente avec l'Office fédéral des routes. L'organisation de la commission était du ressort de l'Académie de la mobilité. La Commission de «carnet de route» ne se réunit plus.

Ce Carnet de route est soutenu par 31 organisations du secteur des transports dont, entre autres, les deux grands clubs de mobilité TCS et ATE.

 

Les trois principales priorités de la politique suisse de la mobilité-e:

Les véhicules électriques s'imposant de plus en plus sur le marché, il faudra dans les années à venir fortement développer l'infrastructure de recharge. Tous les acteurs, des constructeurs automobiles aux entreprises énergétiques, en passant par les services responsables de la Confédération, les cantons et les communes, sont appelés à intervenir. L'objectif doit être de mettre en place d'ici à l'année 2020 une infrastructure de recharge différenciée, capable d'alimenter une proportion de voitures électriques représentant
10 à 30% du marché automobile suisse. Cela signifie concrètement:

  • 600.000 systèmes domestiques («sleep&charge»)
  • 60.000 stations business et bureau («work&charge»)
  • 30.000 stations de recharge publiques près des commerces, restaurants, etc. («shop&charge»)
  • stations de recharge rapides à plusieurs prises («coffee&charge»)

Le renouvellement progressif des flottes publiques et privées de véhicules joue un rôle essentiel dans l'électrification du trafic routier suisse. Une nouvelle politique d'acquisition électromobile des grands clients privés et publics offrirait un important potentiel de croissance pour les véhicules électriques sur le marché. Ce constat vaut notamment pour les services publics qui sont invités à prendre les dispositions règlementaires nécessaires pour mettre en place des pools d'achat, afin de faciliter l'acquisition de véhicules électriques pour leur propre flotte. Objectif d'ici à 2020: 25 à 50% de véhicules électriques dans les flottes professionnelles.

L'offre de véhicules électriques en Suisse doit être sensiblement élargie pour répondre aux différents besoins de mobilité des usagers privés et publics. Dans le secteur automobile, notamment, les constructeurs et importateurs sont appelés à étendre leurs gammes de produits et de services afin de répondre, dans les délais utiles et par des offres adaptées aux groupes cibles, à une demande en constante croissance. Cette offre doit également comprendre des véhicules de livraison. Si les importateurs suisses renforcent leur engagement électromobile actuel et accélèrent le lancement de nouveaux modèles pour étoffer leurs gammes, on peut pronostiquer en Suisse d'ici à 2020 une part de 10 à 30% de véhicules électriques immatriculés pouvant être rechargés sur le secteur.

Soutien

Etes-vous intéressé à vous inscrire pour le "Carnet de route de la mobilité électrique"? Contactz-nous en envoyant un courriel à info@forum-elektromobilitaet.ch!





Excerpt

Switzerland had lot's to offer when it came to showing the pathway of shifting from combustion-powered vehicles to battery-electric ones. (...)

Plain text as a pdf file