En cinq étapes vers la mobilité électrique

Tu veux être mobile? Te déplacer individuellement sur deux, trois ou quatre roues? Etre libre et indépendant, sans polluer l'environnement? Alors entre dans le nouveau monde de la mobilité électrique et choisis ton véhicule électrique tout personnel. Dans ce qui suit, tu apprendras comment faire.  

1. Observe tes trajets

La moitié des trajets en voiture ont moins de 5 km. Nombre d'entre eux pourraient être effectués à pied ou à bicyclette – ce qui est bon pour la santé et moins cher! Très souvent la voiture ne permet pas de gagner du temps sur les courtes distances: trajet jusqu'à la place de parc, éventuels bouchons, déviations et recherche d'une place de parc, tout cela fait que le trajet dure fréquemment plus longtemps que prévu.

Et pourquoi ne pas emprunter un vélo électrique pour les déplacements inférieurs à 10 km? Pour les trajets plus longs, on peut aussi combiner les moyens de transport. Par exemple en bicyclette jusqu'à la gare, puis la longue distance en train et les derniers kilomètres depuis la gare en voiture électrique.  

Nous avons souvent tendance à exagérer la longueur de nos déplacements. Il vaut donc la peine d'observer de plus près les distances effectuées en un jour. 

2. Observe tout ce qui existe.

Il existe de nombreuses variantes de véhicules électriques, du vélo à la voiture, en passant par le scooter, la moto ainsi que divers engins spéciaux comme les segways ou les trottinettes. On trouve dès à présent des tableaux permettant de comparer ces véhicules.Tous les moyens de déplacement électriques disponibles actuellement sur le marché sont sûrs et ont fait leurs preuves dans la pratique, à l'exception toutefois de certains vélos électriques bon marché d'Extrême-Orient.  

L'éventail est déjà assez large. Dans les cinq années à venir, tous les grands constructeurs automobiles lanceront des modèles électriques. Les moteurs électriques étant largement identiques par leurs performances, les modèles qui en sont dotés se distingueront avant tout par leur design, leurs détails et leurs équipements. 

3. Observe si tout convient.

Toutes les conditions-cadres sont-elles réunies?  

Pour le vélo électrique, il est souvent utile de s'équiper d'une deuxième batterie pour rester autonome sur de longs trajets. La recharge est possible à chaque prise électrique.   Le propriétaire d'une voiture électrique devra veiller à ce que les raccordements électriques à domicile soient adaptés et y ajouter une station de recharge domestique qui convienne aussi aux futurs développements dans ce secteur.  

Si on effectue régulièrement des trajets importants avant de longs arrêts (par ex., pour aller au travail), on veillera à ce que les pauses puissent être utilisées pour la recharge, par exemple grâce à un raccordement électrique au parking du lieu de travail.

Il est également recommandé de se renseigner auprès de sa commune ou de son canton si la voiture électrique est éventuellement exemptée de l'impôt sur les véhicules à moteur. Ce facteur peut jouer un rôle dans le calcul des coûts, tout comme l'économie de l'impôt sur les huiles minérales.  

Une analyse précise de ses propres habitudes de mobilité permet de trouver des combinaisons futées entre les différents modes de transport pour atteindre sa destination rapidement, en ménageant les ressources et même plus confortablement.

4. Observe avec quoi tu roules.

Les véhicules électriques offrent pour la première fois la possibilité de décider avec quel "carburant" on veut rouler. Les carburants fossiles ont en effet cédé la place au courant électrique. Et ce dernier peut aujourd'hui être acheté auprès de producteurs recourant à des ressources régénératives, comme le vent, le soleil ou l'eau, si bien que le véhicule électrique ménage encore plus l'environnement et les ressources.  

Entre-temps presque tous les fournisseurs d'énergie et de mobilité se sont mis à proposer des offres complètes de mobilité électrique: la voiture plus l'infrastructure de recharge, plus les assurances nécessaires, plus même des quantités d'électricité provenant de ressources régénératives. Informe-toi!  

Si tu possèdes ta propre maison ou ton garage, tu peux même réfléchir à une installation photovoltaïque. Une surface de 10 mètres carrés suffit le plus souvent à alimenter complètement la voiture en énergie électrique. Et la batterie de la voiture peut servir de réservoir régulateur lorsque l'installation produit trop d'électricité ou qu'elle n'en livre pas assez. 

5. N'observe plus – prends la route.

Tout est clair?

Alors rends-toi dans les plus brefs délais chez un marchand ou dans commerce général pour t'acheter un morceau d'avenir. Et bien du plaisir avec la mobilité électrique!  

Les personnes, qui hésitent encore à franchir définitivement le pas, peuvent désormais se tourner vers des propositions de leasing ou de partage de véhicules électriques pour quelques heures, voire la journée. Même sans acheter, on peut ainsi tester les possibilités d'un véhicule électrique et goûter au plaisir qu'il offre. 



En 5 étapes vers la e-voiture



Well-To-Wheel

Un bilan "well to wheel" (de la source à la roue) est possible avec le logiciel d'analyse Optiresource, qui englobe toute la chaîne énergétique de la production des matières premières jusqu'à la station-service.

Lien: www.optiresource.org