Commentaire

De Heinz W. Müller
Société et mobilité | touring 3 | 10 février 2011 | page 13
 

Je me souviens fort bien de l’époque de mon enfance, il y a une cinquantaine d’années, lorsque le laitier du quartier me permettait de monter sur son véhicule électrique. La Poste avait aussi quelques engins de ce type, et on les voit encore circuler aujourd’hui dans certaines stations sans voitures. A part quelques véhicules expérimentaux, c’est toutefois tout ce que l’on connaissait jusqu’ici.

Aujourd’hui, le vent a tourné. Après de nombreux revers et échecs, la première voiture électrique de série est prête à être commercialisée. Et d’autres vont suivre. Les participants au 2e Forum suisse de la mobilité électrique ont été convaincus par la compacte Nissan Leaf.

La voiture électrique a-t-elle ainsi réussi sa percée? La Confédération ne devrait-elle pas étoffer les mesures d’incitation à l’achat de ces berlines prometteuses? L’automobile électrique est-elle aussi écologique qu’on veut bien le dire? Quelle place trouvera- t-elle sur le marché, du fait de son coût encore élevé? Restera-t-elle un produit de niche pour gens aisés? Et lorsque VW présente sa voiture à un litre, est-ce simplement un coup publicitaire? Les questions sont très nombreuses et le thème passionnant. Le proche avenir devrait y apporter une réponse.

❒ Heinz W. Müller, touring